NO ISLAND


photographies, formats variables,
2018 — en cours

Ce travail tente de mettre en parallèle l’impénétrabilité supposée d'une l'île et l’impossibilité de l’image, et de penser alors la question de son désir.
Il s’agit de créer et de trouver un dispositif comme matrice à fabriquer de l’image. Celle-ci peut se donner à voir aussi avec le dispositif d’un miroir posé au sol, laissant voir un contre-champ, faisant advenir dans l’espace un autre, créant une nouvelle image au cœur d’une autre, le miroir s’apparentant alors à une surface vide (« un vide plein d’image »).
« Voir et montrer répondent à des désirs qui ont peut-être plus à voir avec la nuque des choses qu’avec leur face, avec un désir sans objet plutôt qu’avec le désir de savoir. » écrit Marie Josée Mondzain.
La question du désir (et son impossible représentation) est par conséquent au centre de ce travail : que désire-t-on voir ? que voulons-nous voir ?

L’ensemble des images a été réalisé sur l’île du Frioul et à Malte et donnera suite à la résidence Création en cours des Ateliers Médicis qui aura lieu en Corse en 2020.


 
http://gwenaelporte.com/files/gimgs/th-18_L1007976-b.jpg
 
 
http://gwenaelporte.com/files/gimgs/th-18_insta2.jpg
 
 
http://gwenaelporte.com/files/gimgs/th-18_ile5.jpg
 
 
http://gwenaelporte.com/files/gimgs/th-18_P1010235.jpg
 
 
http://gwenaelporte.com/files/gimgs/th-18_l
 
 
http://gwenaelporte.com/files/gimgs/th-18_Porte_10.jpg