APOLLO

formats variables,
2022

La mer renvoie toujours vers un ailleurs, vers quelque chose qui semble inatteignable. À Lannion depuis une vingtaine d’année, un mystérieux câble disparaît au fond de la mer et relie les continents sans qu’on ne le voit. Auparavant, la recherche de cet ailleurs a pris l’apparence d’un radôme et d’un centre de télécommunication aujourd’hui quasiment démantelé. Quel est cet ailleurs que nous cache la mer ?
Dans ce projet, je m’intéresse aux moyens de télécommunication, à leur visibilité et leur place dans notre quotidien. Apollo évoque à la fois la mythologie, une mission spatiale, et un câble au fond de l’océan qui relie la ville de Manasquan à Lannion. Loin d’être un documentaire ou un état des lieux objectif sur ce qu’il reste des réseaux de télécommunication à Lannion, mais il s’agit surtout d’interroger notre regard sur ce vers quoi ils nous relient.
Mais que reste-t-il, dès lors que ce flux devient invisible, des images de corps qu’il transporte d’un bout à l’autre de l’océan ?